Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 Aug

lecture aout 2006

Publié par Raph à ailes

 

« du pied à la terre il n’y a qu’un pas »
In à l’orient de tout, de François Cheng, 2
0

« nous n’avons pas trop de nuits
Pour brûler les branches tombées
A notre insu »

Id, 224


« le long du trottoir édenté »
Id., 235


« je t’aime jusque là »
In quelque chose noir, de Jacques Roubaud, Poche 2001, 15


« on voudrait n’habiter aucunement »
Id., 18


« les jours s’en vont énormément »

Id., 135


« je ferme les portes comme si le silence »
Id., 33


« peu de chose après tout »

Id., 135

 
 
 
 
Commenter cet article

Archives

À propos