Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
06 Dec

à bicyclette

Publié par Raph à ailes

vlcsnap-287136-2.jpgComprenez bien, il n'est pas innocent de faire du vélo.

Tout file potentiellement, tout file. Et tout file en réalité.

Les vitrines des magasins, les visages des passants, les carrés d'herbe, les chiens divagants, divaguent et filent, les graffitis, les collants à pois et même à rayures. Tout file. Mais les idées s'accrochent, pas moyen de les enrayer, ni de les dérailler
ni même encore de les ferrailler. Les idées s'accrochent au porte bagage, s'immiscent le long des câbles, s'emberlificotent dans les pignons.

Les idées n'ont peur de rien sur un vélo et elles t'en foutent plein la vue. Tu crois que tu es tranquillement en train de faire du vélo. Non, plutôt, tu crois que tu es tranquillement en train de te rendre en un lieu en utilisant ton vélo. Tu fais quand même gaffe de ne pas te faire renverser par une voiture, de ne pas te prendre de plein fouet et dans la gueule une portière qui s'ouvre devant ta roue. Et le vélo file, la route file, les vitrines filent, les visages des gens filent, les trottoirs filent, les perspectives filent, les enfilades s'enfilent et tu ne te défiles pas du tout vraisemblablement.

Et tout le monde croit, et tu crois que tu te rends innocemment en un lieu et tu crois en fait te défiler. Et tout à coup, tu quittes ton territoire et tu y entres de nouveau, par la petite porte, la portounette, tu entrouilles sans trouille par la portounette et comme ça, sans crier gare, sans dessus dessous, sans passer par quatre chemins, tu te dis "je ne vais tout de même pas me faire des trous dans le cerveau". Je ne vais tout de même pas employer toujours un mot par un autre mot, je ne vais tout de même pas m'employer à employer cet autre mot pour Ce mot-là.

Tout à coup, sur le vélo, tu réalises que tu t'es trompé de territoire, qu'il est très important de retrouver le bon chemin qui te mène au bon endroit même si encore tu n'as pas idée du bon endroit. Tu n'as pas vraiment idée de l'endroit. La question n'est pas là. Mais tout à coup, tu sais très bien que le bon endroit n'est certainement, et à coup sûr, pas là où justement tu te rendais quelques instants auparavant.

Et tu retrouves le mot des choses, le bon mot, et les bons mots à ne pas dire filent. Les bons mots et le mot à ne pas dire. Tu trouves Le mot à ne pas dire et tu retrouves tous les autres et retrouvant tous les autres, tu retrouves le mot à ne pas dire et tu le dis. Tu peux même le siffloter, le chantonner, le caqueter, le baragouiner. Ni tu ne le rêves, ni tu ne le cauchemardes.
Et tu exultes tout en pédalant sur et dans ton territoire.

Ce mot-là a repris sa place dans le vocabulaire.
Mais quel pied, quelle pédale, quel tour de roue et de force, quel frein à disque et amortisseurs à pompes à côté du grand panard ! Tu as dit ton dernier mot avec ce mot-là et t’en es globalement pas mécontent, tu en es même très exactement très content. 



Photo tirée du film L'an 01 de J. Doillon, A. Resnais et J. Rouch
nti_bug_fck
Commenter cet article

Archives

À propos