Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 Apr

contrariétés

Publié par Raphaële




Un - Ne me serrez pas dans vos bras.
Deux - Bon. ... Pourquoi ?
Un - Parce que ce n'est pas bon pour moi.
Deux - Qu'est-ce qui serait bon pour vous ?
Un - Que vous ne me serriez pas dans vos bras.
Deux - Pour l'instant, vous êtes exaucés.
Un - J'ai peur que ça ne dure pas.
Deux - Je ne voudrais en aucun cas faire quelque chose qui ne serait pas bon pour vous. Vous savez que je ferais tout pour vous.
Un - Même ne pas me serrer dans vos bras ?
Deux - Je ne le jurerai pas mais je peux essayer.
Un - J'aimerais bien que vous fassiez pour moi quelque chose que vous ne feriez pas.
Deux - Ah !? ... Comme quoi par exemple ?
Un - Je ne sais pas. A vous de me le dire.
Deux - Je ne vois pas. Je ne vois pas quelque chose que je ne ferais pas pour vous.
Un - C'est bien le problème.
Deux - Je comprends votre problème.
Un - ... Arrêtez de me comprendre.
Deux - D'accord. Je vais essayer d'arrêter mais je ne vous garantis rien.
Un - Seriez-vous d'accord pour me contrarier ?

Deux - Oui. Je pourrais vous prendre dans mes bras.
Un - Ce serait effectivement un bon moyen de me contrarier.

Deux - J'imagine que je pourrais vous contrarier si seulement cela peut vous faire plaisir.
Un - Si j'ai plaisir, comment pourrais-je être contrarié ?

Deux - Ça, c'est votre problème.
Un - Enfin voilà un problème que j'aurais que vous ne partageriez pas. J'ai le loisir d'être contrarié.
Deux - Ne parlez pas sans savoir. Je serais bien capable de vous prendre dans mes bras.
Un - Oui mais ça ne me ferait pas plaisir.
Deux - Et vous en seriez contrarié.
Un - Sans aucun doute.
Deux - Alors, je ne vous prendrais pas dans mes bras.

Un - Bien.



Commenter cet article

Archives

À propos