Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
02 Feb

chamade cavalcade warning

Publié par Raphaële Bruyère

 

      CassiscRaphaeleBruyere.jpg

 

 

Urgence chamade cavalcade warning

Dès le début des heures, l’incendie.

C'était l'hiver, j'étais meurtrière

Pelisse rabattue, la tranche noire.

C'était l'hiver, et j'étais nue,

Dentelle frissonnante, comme crue.

Fertile impudeur, guerrière sous les eaux.

Se mesurer à la pluie et caresser les vents.

Tu m'enfourchais, je t'enfourchais

La retenue ternie les coquelicots

Et la fougue des corps qui se recouvrent.

Tu étais un vol d'oiseaux en ce midi de vie.

Va pour le beau temps puisqu'un paysage s'ouvrait.

Nous étions nus, et sans relâche chuchotions du silence.

Fertile est la pudeur mon amour.

La demi-lune des boucliers brandis

Vertige chamade cavalcade warning

Et tout s'est produit sens dessus dessous

Ou bien l'inverse, tellement proches du bord.

Dans l’inamovible menace de l’épaisseur.

Au premier épisode, tu n’étais qu’un homme.

Amant divan cœur viril, que m'avais-tu cédé.

Ta peau d'abord, chercher trouver l'ondulation.

Toutes les feintes bousculées par cette immensité.

Puis le déroulement des saisons, une joie, le transport d’une réalité.

De l’ivresse encore, et le désir qui n’en finissait pas…

Lorsqu’il s’arrache de l’enclume et s’ingénie à la faim.

La gifle des jours tout de même

Et la douceur des armes abattues peut-être.

Escalade chamade cavalcade.

 Warning.


Commenter cet article

Minik do 04/02/2014 07:31


Do not disturb...

Raphaële Bruyère 04/02/2014 11:00



chamade...



Archives

À propos