Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Nov

le pas doux

Publié par Raphaële Bruyère

 

 

Images-4-7045.CR2.jpg

 

 

Là devant le couchant

Pas à voix haute pas à voix basse

Sans faire d'histoire le pas doux

D'un seul coup

Un abri est passé, un rayon blanc,

Une haleine chaude sur la fragilité.

Danse de passe-passe

Tenir avec ceux-là.

Et toujours les petites choses, les bulles d'amour

Obéissent à la pluie.

Quelle lutte ! Obstinément quelque chose qui

Ne viendra pas, une éternité de larmes chaudes

retourne vers les cimes bruissantes.

Et le vivant sans cesse. Aussi de ma fenêtre

Laisse couler, laisse passer,

Un oeuf de caille dans le creux de la main,

L'auberge souterraine, la route rouge, le murmure du mouvement.

Comme les sentiers sont âpres.

Et alors ?

Pas de chute. L'ancien brouillard.

Tout fait semblant de se réveiller.

 

 

 

 

Clin d'oeil à Rimbaud et à quelques femmes.

Commenter cet article

Topa 13/11/2011 07:33


Musique d'accompagnement :
"Po-po-po-pom ! Po-po-po-pom ! Po-po-po-pom !..."
(Ludwig van)


Raphaële Bruyère 24/11/2011 00:09



J'aime bien, moi, que tu viennes régulièrement en chantant !



Minik do 09/11/2011 12:32


Densité de l'émotion.


Raphaële Bruyère 09/11/2011 22:31



Lorsque les pommes sont rouges vif dans la grisaille, tout est possible.



Archives

À propos